Sélectionner une page

S’étirer n’est pas optionnel!

Cette composante de l’entraînement, est une étape beaucoup trop souvent bâclée voir totalement occultée. Pourtant, elle est essentielle! Pourquoi? Les étirements travaillent la flexibilité. Qu’est-ce que la flexibilité?

C’est tout simplement la latitude de mouvement d’une articulation. Plus grossièrement, il s’agit de l’amplitude de mouvement que votre corps peut atteindre.

Nous nous en servons tous les jours, lors de nos activités quotidiennes, pour sortir du lit, soulever quelque chose ou se pencher. En bref, à chaque instant notre flexibilité nous sert sans même que nous y pensions. Le problème, c’est qu’avec l’âge, celle-ci a tendance à se détériorer. La situation est certainement aggravée du fait de nos modes de vies sédentaires. Par conséquent, il faut avoir conscience que si nous ne faisons rien pour aider notre corps, nous nous condamnons à réduire notre mobilité.

Ainsi, moins nous sommes flexibles, plus les moindres mouvements deviennent pénibles, voir douloureux. De ce fait, nous nous retrouvons pris dans un cercle vicieux où le manque de flexibilité décourage l’activité physique, ce qui affecte la force et l’endurance, pour en définitive réduire davantage la flexibilité. Ceci se traduit nécessairement par des douleurs plus fréquentes au bas du dos et par plus de risques de blessure. Laissez passer une période comme ceci et en un rien de temps, vous souffrez juste en essayant de vous lever d’une chaise, vous évitez certains mouvements, notamment de vous pencher pour ramasser le jouet de votre enfant…C’est bien trop douloureux! Alors s’il vous plaît, dites-moi que vous allez faire en sorte de ne pas en arriver là. Pour ce faire, l’activité physique et les étirements, sont vos meilleurs alliés!

En effet, vous étirer en fin d’entraînement réduit le stress des muscles que vous venez de faire travailler et permet à ces derniers de se détendre. Cela travaille votre posture et de ce fait minimise la pression appliquée sur vos articulations qui se voient ainsi renforcées. Le gain en souplesse qui découle de ce petit effort supplémentaire, vous permettra d’accroître la latitude de mouvement de vos articulations et donc d’améliorer votre mobilité. À terme, vous réaliserez vos tâches quotidiennes avec une plus grande facilité et votre performance sportive s’améliorera. Vous réaliserez les exercices avec plus d’aisance et de façon plus sécuritaire. Par ailleurs, travailler quotidiennement votre flexibilité, vous permettra d’être plus en phase avec votre corps et plus détendu.

Pourquoi à la fin de l’entraînement? Parce que les muscles échauffés répondent mieux aux étirements.

A quelle fréquence? Après chaque entraînement, soit idéalement 4 fois par semaine et plus.

A quelle intensité? Que l’on se mette d’accord, nul besoin de se faire souffrir, cette étape doit rester agréable et rimer avec relaxation. Une légère sensation d’étirement accompagnée d’une bonne respiration constante est largement suffisante.

Pendant combien de temps? Un total d’au moins 5 à 10 minutes, durant lesquelles vous maintenez les différentes positions pendant plus de 20 secondes. Arrêtez-vous 20 secondes et reprenez 2 à 3 fois par groupe musculaire.

Plusieurs autres techniques ou activités permettent de travailler la flexibilité du corps. Vu l’importance de la question, je vous encourage fortement à les explorer et à trouver la formule qui vous convient le mieux. L’important est que vous mettiez en œuvre une stratégie vous permettant de rester jeune et autonome le plus longtemps possible. Alors bon étirement!

 

 

Pin It on Pinterest

Share This