Sélectionner une page

Le Cross Training est très tendance ces dernières années, et tend à s’imposer comme LA discipline de la remise en forme.

Est-ce pour vous ? Est-ce la touche manquante à votre routine qui vous permettrait d’atteindre vos objectifs ? Aller accrochez-vous, nous allons, dans ce qui suit, tenter de démystifier le tout.

Qu’est-ce que le Cross Training ?

Le Cross training, grosso modo, est un entraînement fonctionnel qui regroupe des exercices de diverses disciplines (course, haltérophilie, gymnastique, etc.). Durant ces séances, vous êtes amenés à solliciter l’ensemble des muscles de votre corps grâce à des méthodes croisées exercées en hautes intensités.

Alors que seules quelques parties du corps sont sollicitées dans certains sports ou activités, le Cross Training élimine ce déséquilibre. L’idée derrière cette méthode est de s’entrainer de différentes façons en intégrant les avantages de plusieurs disciplines et ainsi, avoir un entraînement plus complet qui améliore la performance globale.

Quel type d’exercices peut-on trouver dans une séance de Cross Training ?

Les séances sont composées de mouvements fonctionnels. Ces mouvements sollicitent toutes les chaînes musculaires, pour produire un mouvement naturel comme courir, sauter, pousser, lancer, tirer. L’objectif premier est de faire travailler nos muscles de façon similaire à celle dont nous les utilisons dans la vie de tous les jours. En fait, l’idée, c’est de nous permettre de réaliser toutes les tâches quotidiennes avec plus d’aisance, tout en diminuant le risque de blessure.

Ainsi, afin d’offrir une préparation adéquate pour cette grande épreuve qu’est la vie, l’entraînement fonctionnel aide à développer des habiletés telle que l’endurance cardiovasculaire et respiratoire, la résistance, la force, la souplesse, la puissance, la vitesse, la coordination, l’agilité, l’équilibre et la précision.

C’est pour cette raison que, si vous passez devant un groupe de personnes affairées à s’entraîner de manière fonctionnelle, vous les les verrez probablement sauter, rebondir partout, se tenir sur un pied, bouger tout leur corps, et ce, dans tous les sens !

Est-ce fait pour tout le monde ?

J’ai envie de vous dire oui, mais la vraie réponse c’est : ça dépend. Pourquoi ? Eh bien, parce que les mouvements fonctionnels peuvent être intégrés à n’importe quel programme (ou presque) et adaptés à tous les niveaux. En effet, vos besoins par rapport à ceux d’un athlète de haut niveau diffèrent selon le degré de difficulté et non les types d’entrainement.  Ceci dit, certains préfèreront des façons différentes de bouger. Et Chacun ses goûts ! En définitive, il faut aussi aimer ce type d’entraînement, ce qui n’est pas le cas de tout le monde.

Que faut-il retenir ?

En conclusion, s’il y a une leçon à retenir du principe fondamental de ce type d’entraînement c’est celui-ci : s’entraîner pour améliorer sa qualité de vie. Cet objectif est essentiel à garder en tête et pourtant beaucoup trop on tendance à l’oublier en restant fixés sur des objectifs courts termes purement esthétiques. Perdre de vue les bienfaits essentiels de l’activité physique pour notre santé globale est un facteur important de démotivation.

Vous voulez en apprendre davantage sur les principes de l’entraînement ? Je vous suggère de lire ceci.

 

 

Pin It on Pinterest

Share This