Dernièrement, à la salle de sport, une jeune femme enceinte a attiré mon attention. En effet, voulant faire de l’exercice, mais visiblement déboussolée au milieu de toutes ces machines, son projet du jour s’est rapidement soldé par un échec. Entre la peur de trop se pousser et le manque d’expérience de l’entraînement, elle jette l’éponge après 1 minute 30 de tapis et l’essai 2-3 machines de musculation. Quel dommage, pensais-je! En effet, combien d’entre nous ont consciemment ou inconsciemment évité l’exercice physique durant la grossesse? Pourquoi? Certainement, par ignorance des bienfaits potentiels et/ou du fait de l’angoisse irrationnelle et absurde de nuire à bébé.

Pourtant, les connaissances actuelles établissent qu’il n’y a pas de risque à faire de l’exercice durant la grossesse, bien au contraire! En effet, j’ai énuméré ci-dessous quelques bienfaits du sport durant cette période, alors constatez par vous-même, :

  • La meilleure gestion du stress généré et le bien-être qui en découle, conduisent à réduire l’anxiété et les risques de dépression prénatale.
  • Un sommeil plus réparateur.
  • Un renforcement du cœur qui, devenant plus performant, conduira à moins d’essoufflement.
  • Une réduction des risques d’hypertension de la grossesse.
  • Une diminution du risque du diabète de grossesse.
  • Le renforcement musculaire généré diminuera les douleurs du bas du dos et rendra votre grossesse globalement moins inconfortable.
  • Une meilleure tolérance du stress par bébé au moment de l’accouchement.
  • Moins d’interventions médicales durant l’accouchement.
  • Un rétablissement plus rapide après l’accouchement.

Alors après avoir obtenu l’indispensable feu vert de votre médecin, n’ayez pas peur de vous lancer en respectant, tout de même ces quelques principes :

  • Durant cette période, le but est de rester active pour les bienfaits physiques et psychologiques qu’on en retire et pas de préparer les jeux olympiques! On ne se lance donc pas dans de nouvelles activités intenses auxquelles notre corps n’est pas habitué. Continuez tranquillement ce que vous faisiez avant. Une petite adaptation de certains exercices sera suffisante pour vous permettre de continuer à les pratiquer sans problème. Si vous n’étiez pas active auparavant, consultez un professionnel du conditionnement physique compétent, il saura vous conseiller. Dites-vous qu’être enceinte n’est pas un handicap, mais une condition temporaire à laquelle on s’adapte.
  • Durant le premier trimestre, évitez de faire du sport dans des environnements trop chauds ou trop humides. Restez dans des températures agréables pour éviter d’avoir trop chaud.
  • Portez une attention particulière à l’échauffement et à l’étirement.
  • Assurez-vous de vous nourrir et de vous hydrater correctement pour répondre convenablement à l’effort auquel vous soumettez votre corps.
  • Évitez les changements de positions et de direction brusques, puisqu’une femme enceinte perd l’équilibre plus facilement.
  • Soyez attentive aux signaux envoyés par votre corps. Allez-y avec douceur et vigilance. Respectez vos limites.

Ainsi, je vous encourage à consulter un professionnel de la remise en forme, ayant l’expérience et les compétences adéquates afin de pouvoir vous encadrer correctement.

Évidemment certains sports comme l’équitation, la plongée, le tennis, le badminton et le squash sont déconseillés, du fait du risque de blessure accru. Pour le reste, vous avez tout à y gagner! Aller go, go, go!

 

 

 

 

 

 

 

Dans la même catégorie

Pin It on Pinterest

Share This