De nombreuses femmes sont peu renseignées sur les bénéfices et les risques du sport pendant la grossesse. Peur que le fœtus ne se décroche, que cela provoque une fausse couche ou encore un accouchement prématuré ...

De nombreuses femmes sont peu renseignées sur les bénéfices et les risques du sport pendant la grossesse. Peur que le fœtus ne se décroche, que cela provoque une fausse couche ou encore un accouchement prématuré, bref, beaucoup d’entre vous préfèrent malheureusement éviter toute activité sportive durant cette période.

Pourtant, il est possible de poursuivre ou de commencer une activité, et cela est même recommandé !

POURQUOI EST-CE RECOMMANDÉ ?

Eh bien pour plusieurs raisons que je vous ai cité ici-bas :

  • Améliore l’humeur, l’image de soi tout en améliorant votre niveau d’énergie,
  • Vous aide à vous détendre, à réduire le stress et favorise le sommeil,
  • Améliore votre tonus musculaire, votre force, votre endurance et à prendre le poids qu’il faut,
  • Diminution des risques de problèmes de pression artérielle, moins de douleurs lombaires et sciatiques, moins de risques de développer du diabète de grossesse,
  • Vous aide à accroître votre endurance en vue de l’accouchement et de récupérer plus rapidement ensuite.

Même le fameux baby-blues post-natal est davantage susceptible de toucher les mères qui ont été inactives pendant la grossesse !

ALORS COMMENT S’Y PRENDRE ?

Que l’on débute ou que l’on poursuive une activité physique au cours de la grossesse, l’adapter est primordial.

Pour les non-sportives :

Commencez par des activités douces comme la marche ou la natation. Commencez par 10 min et augmentez petit à petit la durée de ces séances jusqu’à atteindre une trentaine de minutes environ. Si vous décidez d’entamer un programme sportif, je vous recommande fortement de vous adresser à un coach diplômé et spécialisé, pour qu’il vous concocte un programme adapté à vos besoins. Notez que cela évolue en fonction de l’avancée de votre grossesse.

Pour les sportives :

Il est impératif de diminuer vos objectifs et vos standards habituels.

Sur le plan cardiovasculaire, vous devriez pouvoir converser normalement. Si vous n’êtes plus en mesure de parler pendant l’exercice, ralentissez. Et si vous vous sentez fatiguée, reposez-vous ou sautez une journée avant de reprendre votre activité. Il en va de même pour le renforcement musculaire, je vous recommande fortement de ne pas utiliser des charges dépassant 50% de votre force maximale. Raccourcissez vos séances en les limitant à 30 à 45 minutes et évitez les charges lourdes. Celles-ci risquent d’exercer une trop forte tension sur vos muscles et ligaments.

EN RÉSUMÉ

OUI au sport durant la grosse, à condition d’avoir consulté votre médecin, d’adapter les choses correctement et de respecter votre corps. Car le but n’est pas de vous épuiser avec une activité trop intense.

Pensez à porter une attention particulière à votre respiration et hydratation, avant, pendant et après l’effort.

Evidemment, certains exercices et positions seront à éviter voir à proscrire à certains stades de votre grossesse. Il est donc primordial de vous renseigner auprès d’un professionnel spécialisé avant d’entamer un programme sportif durant votre grossesse.

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’écrire ici ou sur ma page Facebook ou Instagram.

A bientôt !

Suivez nous
Sur Instagram
image1 image2 image3 image4 image5

Pin It on Pinterest

Share This